Prudence sur les routes du printemps

29 avril 2022
Le printemps voit traditionnellement le trafic s'intensifier sur les routes. Une occasion pour l'AsnaV de rappeler quelques règles de prudence alors que les résultats de la Sécurité routière sont de nouveau alarmants. Et aussi de célébrer le 60ème anniversaire de son célèbre slogan "Au volant, la vue c'est la vie".
Retours aux actualités

 

Contrôler sa vue pour conduire en toute sécurité

Les vacances de printemps et les ponts du mois de mai sont généralement l’occasion de reprendre la route pour de nombreux français. C’est aussi le moment, avant les grandes migrations estivales, de prévoir un contrôle de ses capacités visuelles comme beaucoup de conducteurs ont le réflexe de programmer une révision de leur véhicule.

Des comportements à risques

Contrôler régulièrement la vue des conducteurs contribuerait surement à améliorer la sécurité sur les routes. On constate, en effet, un nombre important d’entre eux qui présentent un défaut visuel non ou mal corrigé (20 % environ, selon les chiffres recueillis par l’AsnaV) et ce, toutes tranches d’âges confondues. Pire, plus d’un tiers* de ceux auxquels il a été prescrit une correction visuelle ne la porte pas pour conduire !

Aides à la conduite VS vision performante

Aujourd’hui, les constructeurs rivalisent de créativité en termes d’aides à la conduite : caméra de recul, rétroviseurs pour angle mort, phares intelligents… des nouvelles technologies au service de la sécurité des automobilistes à condition que ceux-ci puissent utiliser tous leurs potentiels. Or, avec une vision altérée, ces technologies deviennent inefficaces. Une vue déficiente et un champ visuel dégradé peuvent entrainer une mauvaise appréciation d’un évènement et retarder la réaction du conducteur, quelles que soient les performances du véhicule.

Suivre les règles du Code de la Route

Régulièrement, la question de l’instauration d’une visite médicale, incluant un bilan visuel, pour les personnes âgées revient au-devant de l’actualité. Or, depuis toujours, l’AsnaV prône des contrôles de vue réguliers pour TOUS les conducteurs, dès le passage de l’examen du permis de conduire et ponctuellement à des moments clés de la vie.

Aujourd’hui, il existe une règlementation, ignorée par beaucoup, qui stipule que “tout candidat à un permis de conduire devra subir les examens appropriés pour s’assurer qu’il a une acuité visuelle** compatible avec la conduite des véhicules à moteur“.

Cette règlementation, qui se traduit par un arrêté du Code de la Route, s’applique également aux conducteurs confirmés puisque celui-ci fixe la liste des altérations visuelles qui peuvent entrainer une suspension, un aménagement ou, beaucoup plus rarement, un retrait du permis de conduire. Sauf que c’est le conducteur lui-même qui doit prendre l’initiative de se soumettre à une visite médicale effectuée par un médecin agréé par la préfecture. Inutile de préciser que cette démarche, strictement personnelle, est très rare !

Alors, avant de prendre la route, un geste de prévention à ne pas négliger : faire tester sa vue chez un opticien, par exemple, profiter d’une visite chez l’ophtalmologiste pour lui demander un contrôle spécifique des fonctions visuelles nécessaires à la conduite (vision, de loin, champ visuel…) ou aborder ce sujet avec son médecin généraliste.

 

* Baromètre de la santé visuelle 2021 – OpinionWay pour l’AsnaV

** 5/10ème d’acuité binoculaire en vision de loin (les deux yeux ensemble)