13 octobre, début des Journées de la Vision

4 octobre 2022
Le rendez-vous annuel de la prévention en santé visuelle revient du 13 au 22 octobre
Retours aux actualités

Cette année encore, 4 000 opticiens, et des orthoptistes, partenaires* de l’AsnaV donnent rendez-vous aux Français pour vérifier(1) gratuitement leur vue. Du jeudi 13 au samedi 22 octobre, l’ensemble de la population adulte, en particulier tous ceux qui déclarent(2) n’avoir jamais bénéficié d’un contrôle visuel, pourront tester leur vue et s’assurer que leurs capacités visuelles leur permettent d’accomplir toutes les activités de la vie quotidienne.

Avec ou sans symptômes

Vision floue, maux de tête, yeux qui piquent, sensibilité à l’éblouissement, inconfort visuel ponctuel ou permanent…, quels que soient ces signes d’alerte, ou même en l’absence de signe, c’est le bon moment pour faire contrôler sa vue. Au fil des années, et surtout depuis la crise sanitaire, le comportement des Français vis-à-vis de leur santé visuelle a fortement évolué, souvent à son détriment. Plus de la moitié des Français(2) considèrent notamment qu’ils sollicitent trop leur vue au quotidien. En cause, selon eux, le temps passé devant les divers écrans qui ne cesse d’augmenter pour atteindre aujourd’hui plus de 12 h 00 par jour(2), une durée à majorer chez les plus jeunes. Pourtant, ils sont encore plus d’1,5 million(2) à n’avoir jamais fait contrôler leur vue.

Que ce soit par ignorance ou par négligence, ce chiffre démontre que la vue est un sens particulier dont on ne prend vraiment conscience que lorsqu’elle est altérée, souvent trop tard.

L’opticien, un interlocuteur de proximité

Pousser la porte d’un opticien est déjà la première étape d’une démarche de prévention.

Outre le test de vue, à l’issue duquel il pourra orienter vers l’ophtalmologiste pour un examen médical approfondi si une anomalie est détectée, c’est aussi l’occasion, par exemple :

  • de s’assurer que l’on a les capacités visuelles nécessaires pour passer l’examen du permis de conduire,
  • de constater qu’à l’aube de la quarantaine, la presbytie commence à faire sentir ses effets,
  • de vérifier que ses verres de lunettes, ou ses lentilles de contact, corrigent toujours son (ses) défaut(s) visuel(s) de façon optimale,
  • et de bénéficier des conseils d’un professionnel de santé qui peut répondre à toutes questions que chacun se pose sur l’évolution de sa vue et sur les moyens de la préserver.

Même s’il est possible d’accomplir cette démarche tout au long de l’année, l’objectif des Journées de la Vision est de faire tinter aux oreilles des Français une alarme pour leur rappeler que la prévention est essentielle à tout âge de la vie.

Jeudi 13 octobre, Journée Mondiale de la Vue décrété par l’OMS

Ce n’est pas un hasard si, depuis l’origine, les Journées de la Vision débutent à cette date, décrétée par l’Organisation Mondiale de la Santé. Il s’agit d’attirer l’attention sur les enjeux que représente la prévention des troubles et pathologies visuels dans le Monde. Avec le vieillissement des populations et l’évolution des comportements, la santé visuelle est devenue un véritable enjeu de santé publique à l’échelle mondiale, comme l’a confirmé l’ONU en adoptant, en juillet dernier, une résolution visant à lutter contre la perte de vision évitable.

Liste des opticiens partenaires à retrouver ICI

 

(1) Ces tests, non médicaux, ne sont pas destinés aux jeunes enfants. Le développement de leur vue doit être surveillé par un médecin ophtalmologiste.

(2) Baromètre 2021 de la santé visuelle – OpinionWay pour l’AsnaV.