Conseils pour des fêtes sans souci

19 décembre 2019
A quelques jours des fêtes de Noël et de fin d'année, l'AsnaV souligne quelques règles de bon usage de vos (futurs) cadeaux connectés et rappelle que l'ouverture d'une bouteille de Champagne n'est pas sans risque pour les yeux.
Retours aux actualités

 

Cadeaux connectés

Nul doute qu’au pied des sapins vont se retrouver de nombreux objets équipés d’écrans. Ordinateurs, tablettes, smartphones, télévisions… tous induisent des comportements qui peuvent générer quelques troubles de la vue. L’AsnaV rappelle quelles sont les 4 règles principales à appliquer lorsque l’on utilise un écran :

  • Respecter la distance en se plaçant à 1,5 fois la diagonale de l’écran, soit à 1,30 m pour une télévision standard de 82 cm.
  • Utiliser la bonne lumière en installant son écran à la perpendiculaire d’une fenêtre ou en disposant une source de lumière artificielle de même niveau de luminosité à moins de 3 mètres.
  • Faire des pauses régulières, 10 minutes toutes les heures, par exemple, en portant son regard le plus loin possible, 6 mètres minimum, ou idéalement en pratiquant une activité extérieure, en particulier pour les passionnés de jeux vidéo qu’il est difficile d’arracher à leur loisir favori.
  • Porter ses lunettes en permanence car même si elles ont été dénommées lunettes de repos, il ne faut jamais attendre de ressentir une gêne pour les chausser.
Bouchon de champagne*, attention danger !

Bien que cela prête souvent à rire, recevoir un bouchon de champagne dans l’œil peut créer de graves traumatismes oculaires qui nécessitent de se rendre aux urgences, ophtalmologiques si possible. L’impact à grande vitesse peut provoquer des lésions de la cornée, de l’iris, du cristallin, de la rétine ou des hémorragies et des atteintes du nerf optique.

Pour ne pas gâcher la fête, l’AsnaV conseille de ne pas secouer la bouteille, de ne pas la diriger vers le visage d’une personne, de maintenir le bouchon avec une main pour contrôler sa direction et d’éviter de sabrer le goulot si l’on n’est pas « expert » dans ce domaine !

* à consommer avec modération