Réseaux sociaux : l'AsnaV passe à l'offensive

17 mars 2021
Impossible d'amener les plus jeunes à se préoccuper de leur santé visuelle sans communiquer sur les réseaux sociaux, leurs médias favoris, voire exclusifs...
Retours aux actualités

Le 5 mars, l’AsnaV a lancé une campagne de communication sur les réseaux Instagram, Facebook et Twitter de PUREBREAK qui présentent l’avantage de regrouper une large communauté de 15 – 34 ans.

Avec la diffusion, pendant près de 4 mois, de posts* et de story* en alternance, l’AsnaV interpelle le jeune public sur l’ensemble des problématiques de santé visuelle, sur un mode humoristique mais jamais complaisant ni moralisateur.

Ces deux formats ont pour objectif de provoquer une prise de conscience, d’installer une complicité ou encore de générer des commentaires et des échanges d’expériences.

Nous savons que la santé visuelle n’est pas une question de santé à laquelle songe spontanément la population. « La vue, c’est comme on respire » ont coutume de dire les Français que l’AsnaV interroge régulièrement pour réaliser ses études de comportements. En revanche, dès que la conversation s’amorce à ce sujet, il devient prioritaire pour la très grande majorité d’entre eux.

Il suffit juste de le leur rappeler !

Post du 5 mars Story du 12 mars

A suivre…

* Les stories d’Instagram sont des publications éphémères qui durent 24 heures seulement. Elles sont destinées à inciter les internautes à publier de manière plus spontanée et se situent en haut du fil d’actualité. Le post est permanent. C’est un message publié sur les réseaux sociaux sous forme, par exemple, d’un statut, d’un lien ou d’une image.